Les Anciennes Beynoises

horizontal rule

Accueil
Remonter
Présentation du club
Les membres du Bureau
Les sorties de grange
Le coin Motos
Vidéos du club
Liens et spécialistes
Le calendrier des manifestations
Adhésion au club

Adhérent FFVE N°946

Site référencé par

  

 

 

Ce n’était pas gagné !!!

Philippe nous retrace les moments qu’il a vécu pendant une année. Bravo pour la qualité de cette restauration et cette ténacité à faire revivre un corps inerte… De la ferraille !

Depuis un certain temps, j’avais une idée en tête : Rénover une Ancienne (Seulement je savais à peine faire une vidange). Tout a commencé un soir en discutant avec un ami qui connaissait quelqu’un qui vendait une TRIUMPH HERALD 1360 CABRIOLET.

Le soir même j’ai surfé sur Internet pour voir à quoi ressemblait cette voiture.

Je me suis déplacé dès le lendemain pour aller la voir (25 mai 2002). Tel fût ma surprise, elle était en pièce rien n’était fixé sur le châssis, les portes tenaient par du scotch, le capot était à côté de la voiture, le tableau de bord la sellerie et le pare brise étaient dans un autre coin et divers pièces étaient dans des boites de carton à l’intérieur de la coque.

Le jour même nous avons rassemblé la majorité des pièces dans la caisse mais !!!!

Le dilemme, J’achète OUI ou NON ?

Après trois semaines de réflexion, de discussion et d’information sur cette voiture, ma décision est prise :

 

 

 

 

 

Banco, c’est la bonne, on y va ….

Le 16 juin 2002, Un plateau, des copains pour mettre cette épave dessus.

 Elle arrive enfin dans mon box.

Maintenant au boulot !!!!

Mon premier travail a été de vider la voiture et de faire l’inventaire des pièces qui se trouvaient dans les cartons. D’essayer de voir ce qui me manquait. Et de monter les divers éléments de coque pour voir si tout s’alignait bien avant de préparer la carrosserie.

 

 

 

Après avoir bâché tout l’intérieur du box, le ponçage de la carrosserie a commencé à la mi-juillet.

Pour vérifier que tout va bien se passer lors de la peinture finale, en parallèle nous faisons des essais de compatibilité de produits. Malheureusement, ces tests nous obligent à décaper toute la voiture jusqu'à la tôle car des frisures apparaissent à l’endroit de nos essais.


Le premier élément décapé, galvanisé à froid, enduit et apprêté totalement fût la male arrière.

Ce samedi 24 juillet 2002, c’est le décapage complet de la voiture jusqu'à ses moindres recoins. Une bonne surprise quand même, pas la moindre corrosion. Maintenant que tout est décapé, c’est le redressage, galvanisation et apprêt général sur la coque et les diverses pièces. Il faut peindre tous les intérieurs pour que le jour de la mise en cabine il ne reste plus à peindre que les parties extérieures.

Plus que le capot à poser, et un ponçage au 1200.

Hé hop en cabine.

 

Le 09 novembre 2002, Elle est enfin revenue, il faut encore que j’attende trois semaines pour pouvoir commencer le remontage

 

 

 

Enfin le remontage. Pour commencer, les feux, ce qui lui donne un air de voiture !

Le 11 décembre, réception du tableau de bord, un travail d’une qualité exceptionnelle. La planche de bord est magnifique.

L’année se termine, Après six mois de rénovation, Il y a de l’évolution.

Le faisceau électrique est refait, posé et testé.

Le tableau de bord est posé est connecté. L’éclairage fonctionne. Le pare brise est posé.

L’année commence par le remontage de l’intérieur des portes et la pose des baguettes latérales.

 

 

 

 

Le montage de tout ce qui va sur le capot (Baguette centrale et insigne).

Et dessous (Batterie, moteur de lave glace, Dynamo, Maître cylindre d’embrayage et freins, radiateur intérieur, Boîtier de  contrôle, centrale de clignotants, etc.)  Et maintenant la sellerie - (Çà Change une fois propre)

Toutes les garnitures intérieures sont refaites en isorel et recouvert d’un isolant phonique.

 

 

 

Les trois étapes pour la peinture de l’arceau de capote. (Fini le 26 mars 2003).


En parallèle de la préparation de l’arceau, la male arrière est montée et habillée.

Le 27 Mars 2003. Le montage de la capote et divers réglages pour que la cinématique fonctionne.

 

Ça démarre avec les moyens du bord ?

Le moteur tourne

Le 03 mai 2003 à 16 h 12

 

 

Après avoir mis le nouveau récepteur d’embrayage. Les premiers tours de roue.

 

Le 17 mai 2003 à 14h23

  

 

Dernière ligne droite, un peu de moquette pour l’esthétique.

 

 

La pièce rare de la voiture après des mois de recherche,

Le 9 juin 2003 il arrive :

   Le RESERVOIR

 

 

Le contrôle et l’immatriculation sont proches.

Encore deux ou trois bricoles

 

Le contrôle le :

21 juin 2003

 

L’immatriculation le : 25 juin 2003

Un an après et un sprint le dernier mois, la restauration est presque terminée, un tour au trophée de l’âge d’or à Montlhéry s’impose.

  Philippe

 

Retour en haut

 

horizontal rule

Tout le contenu de ces pages est la propriété de l'association " Les Anciennes Beynoises". Toute reproduction même partielle ne peut se faire sans l'accord de l'association.
Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique à pguasp@free.fr.
Dernière modification : 06 septembre 2018.